prisonnière

Je suis prisonnière de mon chagrin. C’est comme être perdue dans un labyrinthe sans sortie. Quoique je fasse, il me rattrape toujours.Je vis avec le fantôme de mon bébé, tapi dans mon ombre. Les larmes ne coulent plus, j’ai tout verrouillé, pour pouvoir donner le change. Mais mon coeur lui étouffe, s’étrangle, se vide un…

la haine

J’ai la haine. Ça fait nul dit comme ça, on dirait un mauvais texte de rappeur de banlieue. Mais pourtant c’est ça. Soudain, j’ai cette violente colère qui monte en moi. Une phrase de trop, une parole qui me blesse et me revoilà prise dans le tourbillon de la haine. Je ne peux pas hurler,…

L’incompréhension des autres et mes doutes

Il y a longtemps que j’ai compris qu’on est seule face à sa douleur. Mais depuis toujours, j’ai envie d’aider mon prochain, je suis très sensible aux difficultés des autres, je cultive l’empathie.Trop sûrement. ça m’a parfois beaucoup atteint mon côté « Mère térésa » Aujourd’hui, c’est moi qui ais besoin d’empathie. Je ne demande pas grand-chose…

parce qu’il faut que les mots sortent

Mon blog est mon exutoire, mon espace de liberté que je me suis construit pour dire tout ce que j’ai sur le coeur et essayer d’avancer dans les épreuves. Et je me fiche qu’on me trouve ridicule ou impudique. J’écris avant tout pour moi, sans me soucier du « qu’en dira-t-on ». Voici la lettre que j’ai écrite…

Les bras tendus

Je veux parler de ceux qui m’aident. De ceux, qui, peu à peu, construisent autour de moi les branches de l’arbre auquel je m’accroche. Vous tous et vous toutes qui me lisez évidemment.Qui avez pris le temps de me laisser un mot pour me dire que vous pensiez à moi, que vous compreniez, que vous…

Celle qui s’effondrait

Après 2  jours où finalement je me trouvais drôlement forte, c’est le retour des grandes eaux. Depuis hier soir, je ne suis que larmes et sanglots. Un rien me touche, une musique, un mot, une pensée. Je suis à vif. Tout comme mon corps. J’ai bien plus mal qu’au début et je n’en finis pas…