le concept de la potiche

En apparence, je vais bien. Pour mes proches, collègues, amis,je suis incroyablement forte et confiante. Car je sors quand même de 3 ans et demi de pma les bras vides, après 4 fausses couches. Je souris, voir je blague, j’ai l’air de prendre tout avec légèreté. Je suis en mode potiche. Je souris. Mais bêtement.…

Un jour gris

31 mai. Il devrait faire un temps idyllique. Un temps à sourires, à rires. Mais non, chez moi il fait tout gris, on se croirait en septembre, ce mois humide annonçant l’entrée dans la noirceur de l’hiver. Mes bonnes résolutions d’être positive ont pris un coup dans l’aile. Je devrai fêter la fête des mères. Mais…

revenir à la vie

J’ai plongé, bien plus que je ne croyais. Cette fausse couche m’a terrassée. Je m’accrochais pourtant, j’essayais de tourner vite la page. Mais j’ai sombré. Physiquement, ce fut une épreuve. J’ai eu la sensation qu’on m’arrachait l’utérus, que je me vidais de toute mon énergie. Moralement, cela m’a éteinte. J’ai fui la blogo par épuisement.…

Tenter de remonter

Toucher du doigt son rêve et le perdre si vite, c’est terrifiant. Vous avez été là. Vous êtes toujours là. Vous m’avez tendu la main et je m’y suis accrochée Que vous m’ayez écrit 3 mots ou des tartines, sur mon blog ou par mail, tous vos messages m’ont touchée, et surtout aidée à ne…

un bébé sur catalogue

Pendant que nous souffrons comme des brutes pour essayer d’avoir un enfant,  d’autres font de fiv pour avoir un bébé à la carte. Je suis révoltée  ! Fille ou garçon,couleur des yeux,  absence d’anomalie génétique, futur génie ou athlète de haut niveau… Un reportage édifiant sur Arte Reportage que vous pouvez regarder ici L’eugénisme nous guette. Demain…

Réveillez -moi

Il est 5h et je ne dors pas. A 3h je ne dormais déjà plus. Que faire à cette heure-là? J’entendais les derniers fêtards qui rentraient chez eux. Moi, abrutie de douleur, je suis là, seule, avec ma peine. Mais qu’est ce qu’il s’est passé? Pourquoi d’un coup la vie m’a-t-elle abandonnée? Je n’ai pas…

la descente continue

Depuis hier je ne suis que larmes. Et j’ai ce sentiment terrifiant de glisser dans l’horreur.Je vis un cauchemar éveillé. Tout ça pour ça. Toute cette douleur, ces traitements insupportables, la torsion d’ovaire, l’HSO, les négatifs qui mettent à terre, la patience à revendre, les engueulades de couple, la vie sociale amochée, mon image professionnelle…