Et si …+ Edit

6 mois que je n’ai pas écrit.6 mois que j’essaye de tourner la page « projet d’enfant ». Que je travaille à accepter.  Que je me résigne à avoir un enfant unique après 7 tentatives et 4 fausses couches.

Et voilà que j’ai du retard..alors que je suis très régulière, 31 jours max. J’ai donc au moins 4 jours dans la vue, voire 6.

Les seins gonflés ,  le bas ventre qui tiraille un peu, mais rien de flagrant. Ça ressemble à des sensations de fins de cycle, sauf que rien n’arrive.

Je ne sais pas quoi penser. J’ai peur. De prendre une nouvelle claque alors j’attends, je ne teste pas et je guette.

Mais j’ai peur aussi d’une bonne nouvelle. C’est le comble… car je me dis que c’est trop tard, trop risqué et que mon couple n’est pas réparé. Peut être même pas réparable.

Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon homme. Je retiens mon souffle et je compte les jours.

Mon cœur est en vrac, je suis envahie de sentiments contradictoires.

Je vis dans l’attente ,  sans savoir ce que j’espère vraiment.

Mais comme mon secret me pèse un peu plus chaque jour, je viens chercher du réconfort ici.

Vous, vous me comprendrez sûrement.

Édit du 6/9 : Du sang ce midi…un cycle de 36 jours, ça ne m’est pas arrivée depuis mes fiv et FC. Inexplicable. À moins que ce ne soit une autre FC précoce …Dame nature tu es vraiment une salope de jouer encore avec mes nerfs.

Publicités

24 réflexions sur “Et si …+ Edit

  1. Oh lala! On ne se connait pas, j’ai découvert ton blog en ton absence. Nos parcours ont ce désir du 2ème et les FC en commun. Comme je comprends ton angoisse à l’idée d’une bonne nouvelle. Nouvelle qui ne peut devenir vraiment bonne qu’après plusieurs semaines (mois?). Et l’inquiétude que finalement ce ne soit pas ça. Que cela arrive au moment où tu fais ton chemin vers l’acception d’arrêter les essais rendrait la chose plus cruelle encore. Je ne sais pas trop quoi te dire, si ce n’est que savoir permet parfois de ne pas trop se projeter si c’est négatif, mais moi je fais parti des testeuses compulsives, alors… Je sais aussi que parfois l’incertitude est plus rassurante. Je te souhaite une issue heureuse.

    • Salut miss mousse, je reste toujours étonnée quand je constate qu’on me lit toujours. Merci pour ton message. L’infertilité secondaire est une belle poisse. On part vaillante et plein d’espoir et au final on se ramasse après plus ou moins d’années, le cœur en bouillie . Et on est moins légitime pour se plaindre, car on en a déjà un. Pourtant le chagrin est le même. C’est le deuil d’un enfant aussi. Il faut que j’avance…. courage à toi aussi.

  2. Coucou,
    comment tourner la page quand le corps nous joue des tours?
    Va savoir…
    Après, moi, j’ai constaté que depuis que je ne suis plus en PMA et dans l’attente des cycles, des ovulations, des au-cas-où, mon cycle est devenu très irrégulier (et raccourci) et me fait des seins comme des obus jusqu’aux fin de Rrrrr, alors qu’avant je restait plate tout le temps. (Donc, cerveau en ébullition, c’est quoi cette grosse poitrine???). En fait, je crois que c’ est plutôt le foutoir des hormones en délire de fin (fin de pma et pré ménopause…). ET puis même si le deuil n’est pas fait, maintenant que j’ai 45 ans, j’ai la trouille d’un bébé tout pourri, alors, je suis soulagée quand mes Rrrr arrivent. (mon chéri, lui, est tj autant déçu).
    Tu auras ta réponse bientôt. Tiens nous au courant.
    Biz

    • Chère deesselinette, je vois que tu vis la même chose que moi, cycle après cycle. L’espoir et la peur mêlés. Je voudrais tout oublier, mais le yoyo mensuel me rappelle inlassablement mon désir d’enfant , quelle poisse. Comment vas tu ?

      • Coucou,
        je vais… je ne me pose pas trop de questions. On est toujours sur un hypothétique projet d’adoption maintenant qu’on a fait une croix sur le projet transfert d’embryon (même si les Rrrr rappellent chaque mois qu’il y a un nid là dedans). Mais rien n’avance… marre de nager dans l’eau glacée et bouillante, de monter et redescendre des montagnes. Mais je voudrais sortir victorieuse de mon combat et ne pas rester les bras vides. Je ne comprends toujours pas comment en 2017 et avec notre bonne volonté, les douleurs, le fric, les kilomètres, les papiers, toutes les solutions (légales) s’épuisent les une après les autres et que l’on reste sans enfant. Certes il n’y a pas un droit à l’enfant, mais mince… on a tout envisagé, rien ne fonctionne. Juste marre de tout ça. la confrontation des rêves (pourtant mesuré, pas trop idéalisés) et de la dure réalité est triste. Et le regard des autres nous épuise. On n’a pas fait ce qu’il faut? on manque de volonté? on est cons? Suspicion parce que les gens ordinaires ne comprennent pas qu’on puisse rester « vide » malgré la science et qu’on n’adopte pas en claquant des doigts et en cinq minutes… alors, on sent bien que « c’est notre faute » et c’est une double peine. Bref, pas très optimiste en ce moment, et les 45 ans au compteur en rajoutent une couche. Heureusement reste l’amour (spirituel parce que côté physique, je ne suis qu’un douleur, je dois me faire réopérer du dedans, tout se colle et ça me fait mal sans cesse). Même ça ça fait suer…
        Bisous!

  3. Oh des nouvelles Je pense à toi tellement souvent…
    Je comprends tes sentiments contradictoires attends la suite et en attendant essaie de te vider la tête
    Gros bisous

    • C’est gentil d’être encore là., Marie. J’espère toujours, c’est irrationnel, déraisonnable , mais je ne peux m’empêcher d’espérer. Je crois que j’arrêterai d’y croire quand je serai ménopausée . Ou séparée… il y a pourtant des journées heureuses, mais la noirceur finit toujours par revenir. L’infertilité et son lot de douleurs me colle à la peau comme un vilain tatouage ineffaçable. Je crois malgré tout que le soleil reviendra un jour dans mon regard. Je t’embrasse

    • La sérénité ne fait plus partie de mon vocabulaire depuis un bon moment. Mais c’est vrai qu’on a toujours le choix. Soit on s’apitoye sur son sort soit on essaye de relativiser. J’essaye, vraiment. Mais le manque de cet enfant et la culpabilité de mon infertilité m’embourbent dans l’amertume. Cette dernière vacherie de DNLP a réveillé de bien tristes souvenirs. Il y a des jours où je voudrais être un homme!

  4. Je suis désolée de ces montagnes russes qui n’en finissent pas. Je ne sais comment trouver la recette pour arrêter d’espérer qu’un jour peut-être… parce que oui, bien sûr, un jour peut-être…
    Gros bisous tout doux

    • Cesser d’espérer c’est exactement ça. Je voudrais un médicament, une formule magique pour arrêter d’espérer. Je m’entête , connement. Ce « peut- être « me retient, m’empêche d’avancer et de vivre autre chose.
      Je suis presque certaine que je viens de faire une 5eme FC. Pour oublier, il y a mieux…

  5. C’est dur cette espoir tous les mois…. A 45 ans passé je ne peux m’empêcher de continuer à y croire….. Je n’ai pas non plus la recette magique pour passer à autre chose. Il m’est arrivé comme toi que mon corps m’envoie des ‘signaux ‘. alors FC précoce ou pas, je ne sais pas mais ça fait mal de toute façon. En espérant que petit à petit ta peine s’apaise, et que tu trouve réconfort dans ton couple et avec ton fils, je t’embrasse fort.

    • Ca me rassure quelque part de ne pas être la seule quarantenaire à espérer encore. C’est absurde au fond , surtout que mon couple est en déconfiture. Je ne sais plus comment nous sortir de là , ni si j’en ai envie. Parfois je pense que je provoque la rupture pour me punir de tout ça. Mes symptômes me laissent peu de doute, c’est certainement une 5eme FC . Cela a ravivé des souvenirs bien douloureux, que je voudrais effacer de ma mémoire. Je bataille depuis quelques jours pour ne pas sombrer moralement. Je m’accroche pour mon fils. J’y arriverai. Mais je ne crois plus au bonheur.

  6. Oh mince Mamzelle fleurs…. Ces montagnes russes sont terribles quand nous essayons de faire un deuil de grossesse. C’est déjà difficile d’y parvenir et nous n’avons pas besoin de faux espoirs en plus.
    J’espère que vous réussirez à vous retrouver avec ton homme.
    Bisous de soutien.

    • Les faux espoirs, c’est tout à fait ça. Je ne supporte plus ça. Nous sommes à couteaux tirés avec mon homme et rien ne semble pouvoir arranger cela. La situation se dégrade jour après jour. J’essaye de ne regarder que juste devant moi, la minute d’après, l’heure d’après. C’est tout. Si je pense à demain, à l’avenir, je suis terrorisée. La PMA, l’absence de cet enfant pèsent lourd et semblent nous avoir profondément éloignés. Je croise pour que votre attente, pas vaine celle-à, se raccourcisse le plus possible. Je t’embrasse

  7. Ho ma bichette! J’aurai tellement aimé ne pas voir la fin de ton édit. Tant que tu auras des ovules et un uterus la page sera difficile à tourner. Il restera toujours un soupçon d’espoir…. je pense très très fort à toi. Parle en peut être à ton Cheri maintenant que c’est fini. Il comprendra mieux… je t’embrasse très fort! Reviens vite!

    • Cette énième FC a rouvert une plaie à peine refermée, je voudrais juste oublier tout ça et ne plus vivre avec le doute. Cela m’a vidée le corps et la tête; mais tu connais malheureusement les effets toi aussi. Je déteste ce corps inutile e je peine à rester debout. Demain sera un jour meilleur.J’espère que tu auras plus de chance que moi sur la route du deuxième enfant.

      • Je t’envoie un énorme câlin virtuel. Que c’est douloureux. J’espère que ton Cheri peut t’aider un peu. Ou que quelqu’un dans ton entourage arrive à t’écouter. Tu n’es pas seule. Tu as le droit d’être triste et de souffrir. C’est une épreuve terrible alors que tu essayais d’aller de l’avant… je suis la si tu as besoin. 💖

  8. Pingback: Nous, les oubliées… | Les tribulations de Mamzelle Fleur

  9. Votre dernière phrase m’a tuée!!! Je suis vraiment désolée!!! Mère nature? la vie? Ayez de l’indulgence, je pense à vous fortement, en ayant un parcours un peu similaire, je suis tout à fait empathique à votre souffrance! Gros bisous et bonne année comme même !!!

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s