Don à l’étranger, besoin de vos lumières

Salut les blogocops

Après mon rdv au CHU avec une autre spécialiste, j’envisage la piste du don d’ovocytes à l’étranger. Je voulais un avis sans chichi, je l’ai eu. Mes ovocytes sont sûrement trop vieux et tous pourris. D’où mes 3 FC.

Pour autant, je suis loin d’être décidée et mon homme lève tous les boucliers.

Entre deux réflexions pourries et cinglantes (que je n’ose même pas rapporter), j’ai entendu sa peur de me perdre. Sa lassitude de vivre avec ce merdier depuis 3 ans. Ses craintes pour ma santé. Et ses questions éthiques: les femmes ne font pas ça par altruisme, mais pour l’argent. Les cliniques affichent de fabuleux taux de réussite, mais c’est un business…Et puis on s’arrête quand?

Néanmoins, j’essaye de me faire un avis. Si jamais nous le tentions, il nous faut obligatoirement une clinique qui pratique le screening d’embryons (pour détecter d’éventuelles détériorations génétiques avant tout transfert)

Alors j’ai besoin de vous, de vos expériences.

Pourquoi vous avez choisi telle ou telle clinique? Quels sont les délais?

Quels examens avez vous dû faire avant ?

Combien de fois y êtes vous allés? Et combien de jours à chaque fois?

Quel prix pour quelles prestations?

Vous pouvez m’envoyer ces infos par mail si vous préférez: mamzellefleurenpma@gmail.com

Merci à toutes pour votre aide.

Publicités

12 réflexions sur “Don à l’étranger, besoin de vos lumières

  1. Pas agréable à entendre le résultat de ce rdv. On a tendance à croire qu’une femme fertile de ton âge est moins soumise au vieillissement des ovocytes ( puisque grossesses), la réalité est implacable. Quant à ton compagnon, je comprends son point de vue, ses doutes ( je suis aussi d’une nature méfiante et ce business autour de la pma me gène parfois. Cela dit il y a eu de belles réussites récemment chez les quadra ). Bon courage dans ta pêche aux informations ☺

    • Il vaut mieux s’entendre dire la réalité, que d’espérer pour rien. Et puis mon âge on m’en parle depuis que je suis en pma. Ceci dit, elle conseille quand même de faire aussi le dernier TEV en France.Et de refaire une écho utérine en 3D car elle a aussi un petit doute de ce côté là.Du courage j’en aurais surtout besoin pour convaincre mon homme . Bisous Florence.

  2. Heureuse de te lire Mamzelle Fleur! Voici qq arguments qui s’adressent plutôt à ton homme.
    Oui, bien sûr les donneuses sont défrayées et non rémunérées (900E en Espagne, 600 en RT), ce n’est pas la lune vu ce qu’elles subissent (déplacements pour tous les rdv à la clinique, examens, stimulation, ponction) et elles ne peuvent pas donner sans arrêt (3 fois dans leur vie en Espagne, 2 fois en RT il me semble). Elles ne peuvent donc pas s’enrichir, même si effectivement « ça met du beurre dans les épinards » comme on dit (il y a bcp d’étudiantes). J’imagine donc qu’il y a aussi un peu d’altruisme, au moins chez certaines.
    Et ok, c’est un business pour les cliniques, mais c’est comme toute clinique privée (même hors PMA), c’est ce qui les fait vivre: elles font travailler des gens et les payent, achètent du matériel de pointe et font de la recherche (pour certaines), tout ça a un coût. Je ne suis pas mécontente d’y avoir participé, si ça peut faire avancer la PMA…
    Comme tu le sais, nous avons choisi le RT pour plusieurs raisons : 1) clinique très réputée mais pas immense; 2) mon phénotype plutôt clair; 3) transfert de blastocystes; 4) tarif. Délai de 4-5 mois après inscription.
    Examens demandés (que j’ai trouvé très légers après mon parcours PMA) : écho et sérologies pour moi, spermo et sérologies pour Monsieur.
    Durée du séjour : 10j (mais vacances aussi pour nous à Vienne et Prague). On peut rester un peu moins, mais un minimum de 6j (arrivée la veille de la ponction de la donneuse et du recueil spz, puis attente de 5j pour le transfert d’un ou 2 blastos). Rdv avant pas obligatoire, tout se fait par mél. Ensuite, pour le TEV, c’est encore plus court, on peut arriver la veille du transfert et repartir le jour même ou le lendemain.
    Pour le screening d’embryons, tu veux parler du DPI? Très peu de cliniques le font, c’est très cher et surtout elles te diront que c’est inutile en don (les donneuses sont choisies en amont sans pb génétique et très jeunes).
    Pour le nom de la clinique et les tarifs, je t’envoie un mél, je ne veux pas faire de pub…
    Par contre, ce que je dis tjrs, c’est qu’il faut un suivi béton par un gynéco en France, les cliniques étrangères ne peuvent pas le faire à distance (pour l’écho à J10 avant transfert par exemple, pour l’adaptation du protocole si besoin, etc.). Je ne sais pas où tu vis, mais je te conseille le Dr D. sur Paris, la meilleure pour moi en France… Je te mets ses coordonnées en MP aussi.
    Que faites-vous du dernier embryon congelé finalement?
    Bon courage pour la suite, grosses bises.

  3. Je te conseille de t’inscrire à l’association maia (40€). Tu auras accès au forum, ce qui te donnera plein de réponses. Sinon tu peux lire mon blog, celui de lutine, celui de Fabienne ou d’Irouwen pour avoir des retours d’expériences.
    Bisous.
    Lily.

  4. Je pense t’envoyer un mail car moi aussi je me pose des questions sur les « bébés payants » (dans notre cas pour le DPI) et j’ai obtenu certains éléments de réponses sur la PMA à l’étranger. À très vite, bisous

  5. Bonjour mamzellefleur,
    après ma 4ème FIV, que je tenterai quand même (sur un malentendu, ça peut marcher…) j’ai prévu de m’orienter vers le don d’ovocyte à l’étranger. Je n’aurais jamais imaginé cette option en début de parcours, d’autant plus que tout comme toi, j’ai malgré mon âge toujours obtenu un nombre honorable d’embryons, et de belle qualité. J’ai d’ailleurs toujours du mal à intégrer ce qu’ont fini par me dire les médecins; vous avez des beaux embryons MAIS, à votre âge, ils sont certainement porteurs d’anomalies chromosomiques… mais on n’en n’est pas certains… Bref, c’est très déstabilisant, et je m’interroge beaucoup sur le fait d’avoir perdu (ou pas!) un temps précieux.
    Bref, l’idée du don a fait son chemin, et j’ai entamé les recherches avant même d’attaquer la FIV 3.
    Par proximité géographique, culturelle, affective, et malgré tous les témoignages positifs concernant la RT, c’est l’Espagne qui s’impose naturellement pour moi.
    J’ai ainsi demandé un devis à une clinique espagnole, réputée mais chère! Parmi les critères, outre l’Espagne, le fait que les ovocytes de la donneuse ne soient pas partagés, ce qui garantit un nombre d’embryons permettant à priori un ou plusieurs TEC en cas d’échec. Et de plus, mon médecin PMA envoie justement ses patientes vers cette clinique, et me propose donc un suivi sur place.
    Mais je t’avoue que les aspects commerciaux me mettent réellement mal à l’aise, par exemple sur le devis transmis (après un premier contact avec une interlocutrice me vantant leurs taux de réussite), j’avais droit à une « offre spéciale », valable uniquement pour la période!
    Ce qui m’effraie également, c’est l’immense espoir que doit faire naître une FIV DO vu les statistiques favorables et les déceptions qui doivent être à la hauteur, après toutes celles déjà connues.
    … et le fait d’y consacrer une bonne partie de nos économies et de ne pouvoir multiplier les tentatives
    Mais voilà, je retiens l’espoir pour l’heure et je peux si tu le souhaites te transmettre par mail les éléments de ce devis;)
    Bises

  6. Bonjour Mamzelle Fleur,
    après 6 traitements de fiv en intraconjugal, nous sommes partis en RT pour un don d’ovo. J’ai une IO dûe à l’endométriose, plus mon grand âge ovarien (42 😉 ).
    Nous avons choisi Reprofit, parce qu’on en avait entendu du bien sur la blogo, et que l’Espagne était trop chère pour nous.
    Délais 4 à 5 mois. Les tarifs sont ceux annoncés par devis, auxquels il faut rajouter la cryoconservation des embryons surnuméraires (350€). La durée du séjour est de 5/6 jours, entre la ponction et le transfert J5.
    Mais si ton conjoint ne peut pas rester/venir aux bonnes dates, il peut venir avant et faire congeler son sperme (250€ il me semble). Les +: une donneuse par receveuse, personnel très pro au niveau des gestes techniques, recherche de solutions adaptées au cas par cas, geste commercial suite à un pb venant de notre fait… Le – : pas toujours facile de communiquer par mail avec la coordinatrice.
    J’ai lu sur le forum Maia que pas mal de filles sont suivies à Paris par le médecin dont te parle Fortuna, et il me semble qu’elle donne des traitements pour l’adenomyose? Si tu t’engages dans cette voie, mets toutes les chances de ton côté! Après, le choix de le faire ou pas ne regarde que vous.
    La bise et bonne réflexion !!

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s