l’écran noir

Aujourd’hui devait être un grand jour.Celui de la rencontre avec notre bébé. L’écho officielle du premier trimestre.

J’étais à 13 semaines ce matin. Depuis une semaine avec mon homme on commençait à y croire. On avait même programmé un repas avec ses parents et sa soeur pour enfin pouvoir annoncer ma grossesse.

Mais quand l’échographe a posé sa sonde sur mon ventre, rien. Pas de bébé. Un minuscule embryon de 4 mn.

Voilà, mon bébé est mort in utéro.

Je croyais sortir avec une déclaration de grossesse, mais non.

J’ai gagné un tour gratuit au bloc pour aspirer ce qu’il reste de notre rêve. Demain matin 8h.

Je vous laisse imaginer mon  état…Mon homme est effondré…

Publicités

56 réflexions sur “l’écran noir

  1. Oh non Mamzelle Fleur, que c’est triste… Oui j’imagine dans quel état vous devez être… Je ne trouve pas les mots, je ne sais pas moi-même ce que je voudrais entendre… Je suis avec toi, je te soutiens, n’hésite pas à venir vers nous si tu veux parler, hurler ton désespoir, ta haine, maudire cette DNLP, pleurer aussi… Je suis là et je penserai bien à toi demain matin, de ma classe. Je t’embrasse très fort.

  2. Aucun message ne t’enlèvera ta peine, aucun p’tit mot ne rallumera cet écran de merde, pour cette fois-ci. mais tu vas remonter la pente et remonter en selle. Mon parcours fait que j’ai toujours eu une trouille bleue des écrans, et qu’ils ne m’ont jamais montré ce que j’attendais. Mais pourtant, à chaque fois, j’ai eu l’espoir que la technologie se trompait, que mes seins ou mes nausées avaient une belle cause…
    Bon courage à vous…

    • Si jamais j’arrive à me relever et à refaire une tentative, en cas de positif, je sais déjà que la peur ne me quittera plus jusqu’au 8eme mois. Les HCG sont produits par le trophoblaste, non pas l’embryon, je continuais donc à avoir tous les symptômes avec un bébé déjà mort. On ne peut vraiment se fier qu’à l’écho, rien d’autre.

  3. Oh non Mamzelle… Quelle horreur, quelle épreuve… J’espère lire de tes nouvelles très vite et on sera là pour te soutenir et t’épauler dans cette nouvelle épreuve.
    De gros bisous de soutien.

  4. J’ai les lèvres qui ne savent que te dire… Le coeur complètement en miette à lire votre espoir parti… Nous sommes passés par là, à la même écho, il y a deux ans. Et que te dire… Je comprends, vous comprends, et sait à quel point ce néant est difficile. Je suis tellement tellement désolée… Des énormes calins, des énormes pensées, un immense courage, des baisers à vous et votre ange.

        • On ne s’oublie pas, mon homme et moi. Pour la première fois dans notre parcours, nous sommes très soudés dans ce malheur. Il est fou de chagrin, tout comme moi, et laisse cette fois les larmes sortir et la douleur l’envahir. Il en a tellement rêvé de cet enfant, il croyait vraiment que cette fois il allait enfin pouvoir se dire qu’il serait papa un jour. j’en suis malade pour lui. Il a 30 ans et il sait depuis hier que cela ne lui arrivera certainement jamais.

      • Tu sais, j’ai 39 ans… et les ovaires d’une femme de -au moins- 45 !
        Je sais que c’est prématuré (et peut-être déplacé du coup et, si c’est le cas, j’en suis sincèrement désolée) mais si la perspective du don vous traversait l’esprit, n’hésite pas à me contacter.
        Le don est une chance supplémentaire même si là, maintenant, tu dois/peux penser que c’est « pas pareil »…
        Aujourd’hui, c’est peu de dire que je suis la mère la plus heureuse du monde. Et le don, je ne voulais même pas en entendre parler il y a qqs années… Quand j’y repense, je me dis que la vie est dingue, qu’heureusement nous sommes passés par tout ça. Ma L. est le fruit de tout notre amour, du don.
        Courage dans cette épreuve si douloureuse.
        Je t’embrasse bien fort mamzellefleur.

        • J’y ai toujours songé, pour mon homme, mais lui ne peut pas envisager que cela ne soit pas génétiquement son enfant. Aujourd’hui on n’est plus sûrs que c’est la cause de nos échecs, c’est peut être moi, alors une fiv Do sera-t-elle la solution? Dans 6 mois j’aurai 44 ans, il me faut 3 mois de pause. Je ne vois pas comment faire une démarche à l’étranger dans un délai raisonnable.

  5. je suis vraiment bouleversée pour vous de lire ça. pleins de courage et beaucoup d’amour pour que vous puissiez avancer dans cette épreuve. je t’embrasse fort fort et pense bien tendrement à vous

  6. Je suis si triste pour vous. Les larmes coulent sur mes joues alors même que je ne te connais pas. Comme quoi les liens virtuels peuvent être très forts.
    Je vous envoie des milliers de baisers de réconfort.

  7. Je suis tellement triste pour vous, je n’ose même pas imaginer ce que vous traversez. Je ne sais même pas quoi te dire. Aucun mot ne saura apaiser. Mes pensées vers vous. Et du courage dans cette terrible épreuve.

  8. Oh je suis tellement désolée,c’est si cruel,aucun mot ne te reconfortera mais nous sommes toutes avec toi. Je vous souhaite beaucoup de courage. Je t’embrasse fort

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s