histoires de vélocipèdes

Ou quand le petit vélo dans ma tête tourne à plein tubes

.vélo dans la tête

En plein dans l’attente, mon cerveau m’embrouille.Je me fais des noeuds dans la caboche.

Faire un test avant la pds, ou pas ?J’oscille entre Je veux savoir, ça peut marcher et non je ne veux pas savoir, j’ai trop peur de la gifle. J’ai lu que certaines ont fait leur pds à J25 pour un transfert de blasto, ça m’emberlificote encore plus le cerveau.

Suis-je enceinte? Ah la grande question qu’on s’est toutes posée au moins 3000 fois … Question symptômes, je suis gâtée. J’ai gagné le gros lot. Fatigue, vertiges, maux de tête, cauchemars, réveils nocturnes, douleurs dans les jambes/les hanches, irritabilité, boutons (je rajeunis…), seins sensibles. Oui, j’ai largement de quoi nourrir de vrais faux espoirs.  Sauf que tout ça est certainement dû à mes 600 mg quotidiens de progestérone.

Mais la grande question qui turlupine mon cerveau en boucle c’est Ai-je vraiment envie de l’avoir ce bébé? Parfois je ne sais plus. Il y a les jours où la fatigue me fait dire que je n’arriverai pas à m’occuper d’un tout petit, que je n’ai plus l’énergie. Merci la progestérone de me pomper toute ma vitalité.

fatigue le chat

Il y a les jours où je m’y vois déjà, où j’espère que le prochain été verra mon ventre s’épanouir, que mon homme pourra devenir vraiment papa et mon fils grand frère.

Il y a la soirée passée aux urgences avec mon fils, lui épuisé par 6 jours de grippe et d’asthme aigu, moi, cernée par les bébés rougis de fièvre et leurs parents angoissés. Et cela me faisait horreur.

Il y a la soit-disant copine au coup bas( pour celles qui n’ont pas suivi, c’est ici) qui veut m’inviter « mi-avril pour manger des crèpes ». ça serait pas plutôt pour nous faire son annonce de grossesse en fanfare? Nan, désolée, je n’ai pas envie. Elle me prend vraiment pour une idiote.Après m’avoir gentiment dégagée, elle veut que je sois la spectatrice de son annonce alors qu’elle n’a pas pris de mes nouvelles depuis 2 semaines. c’est vrai on s’en fout de comment je vais, elle, elle est enceinte. Mais vu qu’elle se rappelle à mon souvenir, je me dis qu’une grossesse après 40 ans reste possible. Et ça réveille cette envie de maternité que je tente de contenir.

Il y a les mots de mon homme « mais si ça va marcher », les yeux pétillants d’envie.

Il y a surtout la peur. Celle de me retrouver à nouveau exsangue, terrassée par un nouvel échec. Alors je préfère croire que si Dame Nature ne veut pas c’est que c’est mieux ainsi.

Je pédale donc joyeusement dans la semoule …..ExplÔ

Restent deux certitudes : Je hais la PMA, les traitements et la violence des échecs. Et j’aime les pmettes et leur solidarité. Heureusement que vous êtes là.

Publicités

37 réflexions sur “histoires de vélocipèdes

  1. Comme c’est dur l’attente… Bientot ca sera mon tour de vivre les dpo de mon ultime fiv et je n’ose imaginer comme ça doit être difficile…
    Plein de bisous jolie fleur 😘😘😘

  2. Oh le ptit vélo, c’est mon grand pote!! la relaxation, faire le vide dans la tête (si si, c’est possible), ça fait un bien fou! Mais tu connais déjà.. Il paraît que ça ne sert à rien de penser.. mais bon courage pour l’arrêter!
    En tout cas, je suis à fond avec toi et j’espère très fort pour toi ❤

  3. Oh que c’est dur ces journées interminables, cette impression que le temps ne file pas assez vite… Tout comme c’est épuisant moralement cette recherche de symptômes et cette peur quand on va aux toilettes…
    Tu ne maîtrises absolument rien, alors sois sûre que tu as fait ton possible… On ne décroise rien et on espère toujours très fort !
    Bon courage pour ces derniers jours… Bises

    • L’attente c’est vraiment le maître mot de nos parcours.On attend aux rdv, on attend les examens, on attend le prochain essai, on attend le résultat. Arff, quelle patience il faut avoir !

    • Oh oui comme j’espère que tu as raison et pour nous deux !! Je sais que tu es de tout coeur avec moi et je souhaite de toutes mes forces que ce bonheur arrive enfin pour nous deux. Prend soin de toi douce Zelda. Plein de bisous!

  4. Pfiou. Je crois qu’on s’y fait jamais a cette putain d’attente (et j’en ai vécu 6). J’aimerai que tu n’y penses plus, mais c’est tellement impossible. Tout ce qu’on peut faire, c’est te souhaiter un gros courage et être Emplie d’espoir pour toi (ce que je suis). Je croise !!!!

    • merci merci merci ! Faut que ça marche cette fois-ci bord*** !! J’ai déjà dépassé l’âge que je me suis fixée il y a longtemps et j’en peux plus des traitements . Sinon, je suis contente que ton drilling donne enfin des résultats !!

  5. Aller plus que le weekend qui passe toujours un peu plus vite et mardi sera quasiment là.
    Je croise bien fort pour que ce soit un mardi qui bouleverse ta vie.
    Gros bisous.

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s