mon Everest

Je partais optimiste sur le traitement. Avec une fiv catastrophique à mon actif sous menopur (J’étais destroy dès la 1ère injection, 2 mois de douleurs, une torsion d’ovaire) et une fiv « pépère » sous Gonal, je n’angoissais pas trop.

J’avais prévenu que je serai sûrement absente mais sûrement pas avant 10 jours.

J’en suis au 3ème jour et je suis déjà fracassée ! femme-épuiséeMais qu’est ce qu’il se passe??

C’est ma dernière fiv  alors autant dire que le stress est au maximum. Je me mets la pression, c’est certain.Mon estime de moi est bien faiblarde ces derniers temps et la manque de soleil ne m’aide pas. Mais franchement je ne m’attendais pas à un tel épuisement au bout de 3 jours.gaston

Alors c’est le branle-bas de combat pour trouver des solutions. J’ai négocié tout à l’heure pour alléger mes horaires et me ménager. Car ne nous mentons pas. Une fiv c’est lourd et, avec tous ces examens, l’emploi du temps est encore plus chargé alors qu’on a moins d’énergie.

Mon but est de tenir au boulot autant que possible. Surtout pour ne pas trop cogiter. Et pour me laisser une peu de marge après en cas d’échec.

J’ai vu ma psy hypnothérapeute hier soir et j’y retourne la semaine prochaine. Et je vais tâcher d’avoir un rdv avec mon acupuncteur pour qu’il me rebooste.

Parce que là cette fiv me semble être l’Everest à grimper pieds nus et sans oxygène.

Le plus dur je crois c’est de garder le moral, de ne pas sombrer dans le tout négatif.

Et puis je suis sur les nerfs. J’avais oublié cet effet pour le moins indésirable des hormones à haute dose (225 par jour).

Je m’énerve pour un rien, je démarre au quart de tour, je n’ai plus aucune patience…Bref je suis « casse couilles » !

Allez pour positiver un peu, ça ne va pas durer des mois, mon homme tient le choc pour le moment, ma petite maman vient ce we (ouf un peu de relais) et tout le monde m’encourage à moins en faire. C’est l’occasion où jamais d’arrêter de vouloir être parfaite.

Et puis j’ai une vraie bonne raison de me laisser porter et d’avoir un poil dans la main.

Allez plus que 27 jours de traitement (à vue de nez) ….

Publicités

8 réflexions sur “mon Everest

  1. Arf, c’est le déca qui te shoote ? Il paraît que ça fait cet effet là (j’ai eu la chance d’avoir que des protocoles courts). Je plussoie ton entourage : un mois avec un poil dans la main, c’est pas la mort (moi j’ai un poil dans la main, 12 mois sur 12), alors chouchoute toi, fais toi plaisir et cesse de vouloir être parfaite. Qui est parfaite aujourd’hui ? 😉 Courage !

  2. « C’est l’occasion où jamais d’arrêter de vouloir être parfaite » : évidemment !
    Tu as le DROIT d’être imparfaite, d’être à cran, d’être crevée et de ne pas arriver à tout gérer. Tu fais de ton mieux, sache-le. Tu es courageuse ! Alors laisse toi chouchouter, repose toi sur tes proches, cajole-toi, autorise-toi à lever le pied.
    Prends soin de toi, ça vaut le coup.
    Des bisous.

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s