Soyez vous-mêmes…

Je n’écris plus beaucoup, je me fais très discrète ces dernières semaines.

Il faut dire que je me sens un peu hors concours. Etant donné que j’ai arrêté la PMA en août, avec le souhait de ne jamais plus y recourir, de faire confiance à la vie et d’accepter ce qu’il adviendra ou non.

Pour autant, je vous lis toujours dès que j’ai un peu de temps. Vos récits d’IAC, de FIV me terrifient. Quand on est en dehors et quand on l’a vécu comme moi, on mesure encore plus l’horreur de ces traitements, l’insupportable douleur des espoirs déçus, l’attente qui n’en finit plus. Je souffre avec vous, je suis désespérée que tant de femmes aient à vivre cela. Heureusement qu’il y a de belles nouvelles de temps en temps !

Mais cela n’est pas la seule raison de ma discrétion.

Je me sens de plus en plus à l’écart.

Sûrement la faute à ce monde qui va trop vite. Un blog, ça s’entretient. On tombe vite dans l’oubli quand on n’écrit plus, quand on ne commente que rarement. Moi j’ai un côté vieux jeu parfois, j’aime la lenteur à vélo, les relations solides qui mettent du temps à se construire, le courrier par la poste. C’est mon côté escargot.

Mais je me sens surtout moins en accord avec le mouvement actuel. Je m’explique.

Je suis heureuse de voir que notre « communauté » resserre les liens mais je m’interroge sur la façon de le faire.

J’ai parfois la sensation que les blogs se transforment en course à la notoriété. Celle qui a le plus de followers, le plus de com, le plus d’articles dédicacés à son intention. Pourtant, nous écrivons toutes pour la même raison et, de ce point de vue, nous sommes toutes égales. Pas de compétition, rien à gagner. Chacune ici cherche avant tout à soulager sa peine et trouver du soutien. Aussi, je suis déçue quand, parmi 13 nouveaux articles, seuls 2 ne parlent pas de ce dernier truc à la mode ‘le liebster award ». Bientôt tous nos blogs vont se ressembler et je déteste cette uniformisation de la pensée. Qu’il sont forts ces pros du marketing… Il a suffit d’un blog « sélectionné » pour que cela s’essaime comme une traînée de poudre parmi nous.

J’aime tant votre style à chacune, parce qu’il est unique. Je trouvais dans vos blogs beaucoup de sincérité, d’émotion vraie. Aussi suis-je triste que la mode soit au « faire comme les autres » : les concours en tout genre , les articles « soutien » pour une pmette en particulier, les « award » et j’en passe. Non que l’idée soit mauvaise au départ, mais ne tombons nous pas dans une forme de communautarisme qui exclut toutes celles qui ne suivent pas le mouvement ? Si on ne fait pas comme les autres, on s’isole, on en fait plus partie du clan. Cela me rappelle mon adolescence quand il fallait porter tel ou tel vêtement pour se faire accepter et reconnaître par un groupe.

Où est passée la spontanéité de celle qui avait envie, d’un coup, de parler de son passé, de sa famille, d’un traumatisme ancien ? Ces révélations-là avaient un goût bien différent. Moi personnellement je me sentais flattée qu’une pmette ose livrer des choses si personnelles. Elle savait qu’elle ne serait pas jugée et toute la solidarité possible se mettait en branle. A l’opposé, ces réponses listées à des questions imposées me laissent perplexes. Ne serait-il pas plus riche, plus vrai, de laisser chacune libre de se livrer peu à peu, selon son envie ?

Je sais que cet article risque d’en fâcher certaines, pourtant il n’y a rien de personnel. C’est juste une réflexion que je souhaitais vous faire partager car l’uniformisation est pour moi la négation de la pensée. Quand nous penserons toutes pareil, nous serons toutes remplaçables. Or c’est justement le fait d’être unique, d’avoir une pensée propre qui nous rend si indispensables et exceptionnelles.

Et vous êtes toutes exceptionnelles à mes yeux quand vous écrivez avec vos tripes et votre coeur.

Alors soyez vous-mêmes !

Mamz’elle Fleur, toujours en espoir d’enfant.

fêlé

Publicités

42 réflexions sur “Soyez vous-mêmes…

  1. Coucou mamzelle Fleur! Contente de te lire!
    C’est amusant, je n’ai pas du tout la même lecture que toi de tout ça.
    Parfois, on a rien à dire mais on a quand même envie de communiquer avec les autres.
    Le truc award, j’adore personnellement, parce que ça permet de connaître un peu mieux des personnes. Ça permettra aussi de ressortir au détour d’une conversation un détail drôle lu ici ou là, et ça crée de la complicité.
    Au sujet des « articles soutien » dont tu parles, je n’ai pas non plus la même vision des choses. Je ne sais plus qui avait mis un gif « la pma avant la blogo » –> un désert lugubre et « la PMA avec la blogo » –> plein de bonhommes qui font la Ola. J’ai trouvé ça tellement vrai.
    Quand ça ne va pas du tout et que des gens prennent quelques minutes pour t’évoquer, c’est un baume au coeur qu’aucune pharmacie ne fabriquera jamais.
    Quand à mettre certaines personnes de côté. Je ne sais pas. Je serais incapable de dire qui n’a pas participé aux différents défis. D’après moi c’est plus pour passer le temps de façon joyeuse que pour avoir l’impression d’exister.
    Bisettes!

    • Je suis d’accord avec toi sur le fait que ça contribue à créer du bonheur et mettre de la joie dans le coeur des pmettes. Mais je regrette que cela soit moins spontané et plus téléguidé par le marketing et l’esprit de clan. Quant à cette complicité dont tu parles, elle ne se créee qu’entre celles qui sont très présentes sur la toile et commentent souvent, écrivent beaucoup. les autres se sentent presqu’intrusives dans ce monde où règne les private jokes et deviennent spectactrices. Or, bien d’autres pmettes, bloggeuses ou non,sont plus réservées, ont moins le temps, ou vont mal en ce moment et peuvent légitimement se sentir loin de tout ça. .Et c’est là où le communautarisme devient facteur d’exclusion: tu n’es pas comme les autres,tu ne fais pas ce que font les autres, tu ne fais plus partie du groupe.
      Mais peut être tout simplement est-ce une question d’âge. Je suis née dans les années 70, ça explique peut être tout !

      • Est ce qu’il n’est pas question aussi de personnalités? Celles qui parlent beaucoup et fort et qui aiment rebondir sur des anecdotes, et celles qui se font douces et discrètes, toujours?
        Je pense par exemple à ILGC, qui est l’image même de la douceur. Pour autant, même si ILGC ne gueule pas comme dans un pub bondé à 2h du matin, je pense que tout le monde connait son histoire et apprécie ses interventions, je pense que SA personnalité est reconnue et appréciée au même titre que les autres.
        Après, il y a des personnes qu’on connait moins, sûrement parce qu’elles sont pudiques ou ont moins besoin de ça, et dans ce cas je comprends que tu vois ça comme une forme d’exclusion naturelle.
        Ce que j’apprécie, de façon tout à fait personnelle, c’est justement les échanges. Je ne tiens pas un blog pour parler seule dans le vide, parce que sinon je tiendrais tout simplement un journal intime sur un cahier.
        C’est ma façon de voir les choses…
        Et pour autant, je n’ai pas l’impression que ma personnalité ou celle de ILGC finissent par se confondre. Mais je peux comprendre que tout cela ne puisse pas plaire à tout le monde.

        • Bien sûr que le but est l’échange. je ne serai pas là sinon. Mais ce n’est pas qu’une question de personnalité. J’émettais une réflexion sur tous ces concours qui créent certes du positif, mais sont tellement omniprésents dans le lecteur par moment qu’on se sent juste « à part » quand on ne les fait pas. Ce n’est pas forcément lié à la personnalité, juste qu’on peut avoir envie d’être en lien avec les autres sans se sentir obligée de faire comme les autres. Et la différence isole toujours. Mais il n’est pas question de savoir qui a raison ou non. Je n’attaque personne et ne juge pas. J’emets un avis, c’est tout. Et j’aime toujours autant des posts délirants !

  2. Elle est intéressante ta réflexion. Pour ma part je pense que je fais les deux (au Liebster à suivi un article qui me tient à coeur). Si en tout cas tu ressens cela, et que cela te bloque pour écrire, te livrer, en effet, ca peut devenir problématique car ce n’est tellement pas le but premier… J’espère fort que tu donneras de tes nouvelles, par blog ou com’, ou autre ! Bisous

    • C’est bien là la grande richesse de notre monde. Chacun voit les choses différemment et reste libre de faire ce qu’il veut. Tu es un bon exemple de l’entre-deux ! Quant à donner de mes nouvelles, c’est ce que je comptais faire en entamant ce post et puis ma pensée m’a guidé vers autre-chose qui me tenait à coeur. Biz.

  3. Contente de te lire, tu m’avais manqué 🙂
    Je comprends tout à fait ton point de vue et tu as raison de vouloir défendre la différence.
    Ceci dit, j’ai bien aimé de pouvoir en savoir plus sur les personnes à qui je livre des choses si intimes justement. Et qu’il ne s’agisse pas uniquement de PMA ou de galère.
    Je serais d’ailleurs heureuse d’en connaître un peu plus sur Mamzelle Fleur 😉
    Je pense souvent à toi. Je vois que tu as renoncé à la PMA. J’espère fort que tu nous annonceras bientôt une bonne nouvelle.
    Des bises

  4. Tout d’abord, je te souhaite de tout coeur que cette grossesse soit la bonne et que tout se passe au mieux. Je comprends que tu apprécies d’en savoir plus sur les autres, mais je trouve juste dommage que cela ne soit pas plus spontané. Questionnaire me fait penser à formatage et case, rien de ce que j’aime ! Sinon, j’ai renoncé à la PMA, mais pas à avoir un enfant. Plein de biz

  5. Contente d’avoir de tes nouvelles.
    Je comprend ton point de vue, même si je n’ai pas la même lecture, j’ai bien aimé les questions (bah oui, c’est qui les ai lancé), ça m’a permis d’apprendre des histoires sympas sur des filles dont je connais le dosage de ménopur et les détails de leur hystéroscopie, mais pas les centres d’intérêt, puis je trouve que ça fait du bien de ne pas toujours parler de PMA et d’humaniser les gens derrière leur écran.
    C’est vrai qu’il y a eu pas mal de défis, soutiens, etc… récemment, j’ai participé à la plupart, pas à tous, mais je ne me sens pas exclue quand je ne participe pas. J’ai comme Bounty l’impression de lire un mélange de participation à des mouvements de groupe et de posts beaucoup plus personnels, chaque fille trouve son équilibre en fonction de sa personnalité et de son ressenti à un instant donné.
    Pour ce qui est du marketing et de la course à la notoriété, j’avoue que je ne comprend pas, aucune marque ne voudra jamais s’associer à nos blogs et je pense qu’on a toute conscience qu’ils ont une valeur personnelle, émotionnelle, mais aucune valeur marchande et qu’ils ne seront jamais connu à l’extérieur du clan des pmettes.
    Personnellement, je ne m’imagine pas une seconde raconter des choses comme mes traumatismes, mon passé ou des choses que je considère comme trop intimes pour les partager car tout ce qui est publié sur nos blogs peut-être lu par n’importe qui bien au delà de la communauté des pmettes.Je me sens plus à l’aise avec un ton léger. Les tourner en dérision, c’est ma façon d’extérioriser mes peines.
    J’espère que la nature t’apportera une bonne nouvelle dans les prochains mois, en tous cas j’aurais toujours plaisir à te lire.

    • Ton questionnaire, c’était certainement une bonne idée pour connaître mieux les pmettes, mais je pense que tous nos blogs étaient déjà très humains, car chacune y lâche de sa vie perso bien au delà des stats et chiffres des protocoles. Et cela sans questionnaire. Tu as bien compris que c’est la quantité de défis, concours qui m’a amenée à soulever cette question.
      Quand je parlais de notoriété, je ne parlais évidemment pas de marketing pour le coup, mais juste de ce besoin parfois de se sentir très aimée soutenue,d’être celle que tout le monde connaît, apprécie. Et rien de plus simple que de mesurer cela grâce au nombre de followers, coms etc. Et c’est forcément grisant !
      Mais je reste convaincue que tout cela part d’une très bonne intention.
      Ce qui nous relie toutes est bien ce besoin de dérision pour supporter l’insupportable.
      Merci pour tes espoirs.

      • Pour le nombre de lecteurs, je pense comme La Chouette qu’il est et restera très très limité du fait du sujet. J’ai lancé ce blog il y a un moment déjà (mars 2013) et je l’ai tenu sans aucun lecteur, ni commentaire pendant des mois, ça ne m’a jamais dérangé, j’ai continué à le tenir car je le vois comme un défouloir et je n’ai jamais cherché à « attirer le chalant » avec des liens vers mon blog, ça s’est fait naturellement au fil des échanges.
        Si mon blog est (un peu plus) lu aujourd’hui, je dirais qu’il est surtout lu par une cinquantaine de pmettes un peu barrées et ça me convient très bien. Je ne vois rien de grisant à avoir plus de lecteurs, je suis en revanche super contente de pouvoir échanger avec des filles qui vivent la même chose que moi et qui me comprennent beaucoup mieux que mon entourage.

        Mais ton message m’a fait réfléchir et j’ai regardé l’historique de nos blogs, il y a eu en tout et pour tout 4 « défis » depuis la rentrée (les gifs, la chouette, le trouillothon, les liebster awards), je ne parlerais pas de « quantité », mais c’est vrai que comme nous sommes nombreuses à participer, ça peut impressionner 🙂 mais ça permet aussi à chacun de se dévoiler un peu car je ne les ai jamais vu comme un concours mais plutôt comme l’occasion de rigoler.
        J’ai vu que tu avais participé au défi « big smile » avant l’été et je ne vois pas trop la différence avec ceux de la rentrée, mais c’est peut-être le fait que les questions soient imposées qui te met mal à l’aise ?

  6. Coucou Mamzelle Fleur,
    Je comprend ce que tu veux dire par la.
    Peut-être est-ce le côté nomination du Liebster qui est gênant ?
    Ça me rappelle un peu quand j’étais au collège, au sport, quand il y’a deux capitaines et qu’ils doivent choisir les membres. Quand tu te retrouves dans les derniers appelés …
    J’ai apprécié participer au Liebster parce que j’ai bien aimé découvrir un peu plus chacune même si la lecture des blogs permet déjà d’observer des traits de caractère. C’est justement ça qui était intéressant car au final, on n’est pas étonnées des réponses des unes et des autres. Pour ma part, cela m’a permis de parler d’autres choses que de PMA et de découvrir des PMettes qui viennent de commencer leur blog.
    S’agissant des défis de soutien, oui ça peut aussi isoler dans le sens, où pourquoi la peine d’une serait plus important que la peine d’une autre ? C’est une question de point de vue, j’ai aimé voir que la blogosphère est solidaire. D’ailleurs, je ne participe pas à tout, c’est fonction de mon état d’esprit du moment, ce qui fait que je suis plus ou moins discrète en fonction des périodes, comme d’autres d’ailleurs.
    Mon blog n’est pas forcément très suivi et à la base, il n’a pas été créé pour ça. C’est avant tout un espace de paroles pour exprimer mes émotions, mes ressentis, mon vécu mais avant tout pour parler du deuil périnatal qui reste un sujet tabou.
    Cela me ferait plaisir d’avoir de tes nouvelles.
    Je suis désolée si tout cela t’a blessé indirectement.
    Douces bises

  7. salut toi !
    Du marketing tu dis ? En ma qualité de grande marketeuse tu penses que je me sens concernée.
    Je comprends à peu près ce que tu veux dire mais je n’en ai pas du tout la même interprétation. Si tu prends mon blog je ne suis même pas sûre que le nombre de followers apparaisse. J’ai de nombreux échanges avec des filles qui ne blogguent pas et même ne commentent pas. Quant au nombre de commentaires justement quel sens aurait-il quand parfois on se répond juste à 3 à rebondir sur des bêtises qui nous amusent ?

    • oula j’aurais dû me méfier, j’avais oublié que nous avions des « marketeuses » dans nos rangs! Et ce n’est pas du tout mon rayon (le mien c’est le social, autant dire que c’est tout l’opposé). Mais je parlais de notoriété, pas de marketing. Bref, par pitié, ne vous sentez pas attaquées personnellement car je ne visais personne ! Mon regard était global, rien de personnel dans tout ça. Je reste quelqu’un de franc et pour le coup je me faisais aussi la voix de toutes les discrètes de la blogo.

  8. Tant mieux si tu en as pris de bonnes choses. Mon idée n’était pas de dire « c’est nul’, mais d’ouvrir le débat.Et apparemment cela vous inspire ! Si nous étions toutes d’accord, cela serait d’un ennui mortel. J’essayais juste d’ouvrir la réflexion, car je pense que d’autres, comme moi,se retrouvent moins dans la blogo aujourd’hui avec ces actions collectives. Soutenir par ex une personne plus qu’une autre en organisant un défi je trouve cela délicat, car nous savons toutes bien que certaines périodes sont particulièrement dures à vivre et je me mets à la place de celles qui sont au fond du trou et ouvrent le lecteur pour lire x défis à l’intention d’une même personne (pour le coup je ne parle pas de moi là).
    Pour ma part je n’ai pas été blessée, et ne suis pas vexée de ne pas avoir été « nominée ». Je me sens juste plus loin de cette blogo car ces actions ne me parlent pas et ne me correspondent pas. Je trouve que cela prend trop d’ampleur et prend le dessus sur le reste. En tout cas c’est flagrant ces derniers temps quand j’ouvre le lecteur. Porte toi bien.

    • Nous ne voulons pas non plus que tu prennes personnellement mal nos réactions à ce post. Au contraire, c’est pour comme tu dis, mener une réflexion. Tu sais je ressens aussi ce que j’ai mis plus haut et ce que tu exprimes. Moi aussi, je suis dans le social. Ça me peine juste de lire que tu te sentes isolée. En tout cas, je te comprend. Porte toi bien aussi.

  9. Coucou ma jolie Fleur. Et si, tu étais nominée dans mon article car je m’inquiétais de ne plus avoir de tes nouvelles. J’ai vu ce défi comme un portrait chinois pour mieux connaître toutes ces filles géniales dont je me sens si proche et qui m’aident tellement au quotidien. Le nombre de follower ne m’intéresse pas (au contraire j’ai toujours peur d’être démasquée). Le défi big smile m’a fait rire comme jamais a un moment ou j’en avais besoin, les cartes de Millie m’ont tirées des larmes d’émotion a un moment difficile, le liebster a confirme l’image que j’avais de vous. Et justement toi j’avais envie de t’entendre, de savoir comment tu allais, et d’en savoir plus sur toi…
    Je sais que tu ne voulais blesser personne mais il y a de la tristesse dans ce post et c’est ça qui me gêne, qui m’attriste car tu ne viens plus te confier a nous. Je comprends et je respecte ton besoin de distance. Sache qu’ici il y a de la place pour tout le monde et les affinités se font sur des émotions et non sur de la popularité. Il y a des personnes qui te touchent c’est inexplicable… Qu’elles participent ou non a des élans collectifs. Le but de la blogo a mon sens, c’est d’être une épaule ou l’on peut pleurer quand on en a besoin, une super copine qui a toujours les bons mots et toujours du temps pour nous écouter. Un refuge ou l’on sait que l’on peut se livrer sans être jugée. J’espère de tout cœur que bientôt tu reviendras parmi nous et que tu nous donneras des nouvelles… Dans ton dernier post il y a avait encore un peu de doutes… La je vois que ta décision est prise. Tant que tu es en paix avec ce choix, c’est l’essentiel. Pour le reste tu as mon mail… N’hésite pas….

  10. Ben moi c’est finalement grâce à ce fameux concours qui n’en est pas un que j’ai découvert ton blog, et ton histoire. Je comprends ce que tu veux dire sur le changement de la blogo, en 2 ans de suivi l’ambiance a pas mal changé en effet. Je ne suis pas non plus du genre à faire plein d’articles GIF ou big smile, et les jeux en général, mais finalement je trouve ces petits clins d’oeil assez drôles. Avec mon amoureux, on s’est bien amusés à dessiner notre pingouin, même si c’est complètement barré de faire ça entre les courses et le boulot! Après, comme l’ont dit les filles, ce n’était pas un concours mais plutôt une façon de faire connaître les copinautes, et de se découvrir d’autres points communs que la douleur intime qui nous a fait arriver dans cette blogosphère au départ…
    De mon côté, je me fiche pas mal du nombre de followers, au contraire comme disent certaines, par souci de pseudo anonymat.
    Je suis triste de lire ce parcours si intensif si source de douleurs qui a été le tien cette dernière année… J’espère de tout coeur que la nature te fera le plus beau des cadeaux très vite, et que le temps adoucira ces cruels souvenirs. En attendant, gros bisous et j’espère avoir l’occasion de mieux te connaitre.

  11. Coucou jolie fleur ! Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi sur les défis. Je n’ai pas participé à pas mal de défi, essentiellement parce que je n’ai pas le temps, et je ne me suis pas sentie exclue de quoi que ce soit (et pourtant, je crois que j’ai été très peu nominée par les coupines sur le dernier défi en date.). J’estime que mon blog est ma page ou je peux m’exprimer et si j’ai envie de dire a Julys par ce biais combien je l’admire et combien j’aimerai qu’elle tombe enceinte, je le fais. Mais pas pour qu’elle m’aime ou pas pour être « in ». Seulement parce que j’en ai envie. Parce que ca me tient à cœur. Quand au liebstertruc, je trouve plutôt amusant de lire tout ça sur les autres. Chaque personne est unique donc je pense que chaque blog reste unique. Et ce n’est pas parce que tu décides de ne pas le faire que je vais arrêter de te lire ou moins t’estimer. Chaque personne est libre. Et je n’ai pas l’impression de faire partir d’un clan en participant au liebstertruc. Il n’y a pas non plus de courses au nombre de followers… Si ? Merde, jai loupé un truc. Plus sérieusement, ce blog m’a aussi permis de nouer des discussions avec d’autres personnes qui ne bloguent pas, et j’adore ça. Je t’embrasse et bien sur que tu peux dire ce que tu penses : cest ton blog !!!

  12. Il faut que l’on fasse ici un aveu. Nous avons longtemps été spectateur de la blogo, surtout lorsque l’on a pris nos premières baffes, il y a déjà plus d’un an. Et puis, un peu avant l’été, on est tombé sur des posts drôles, qui nous ont vraiment fait du bien, des anecdotes des unes et des autres sur notre statut « à part » d’infertiles, devant des tas de situations qui finalement, avec beaucoup de recul, peuvent faire rire.
    Alors voilà, cet été, nous avons décidé de créer un blog avec un seul objectif. Non pas nous raconter, partager au jour le jour nos traitements, nos larmes, nos espoirs, même si c’est la toile de fond parce que nos vies à toutes et à tous sont comme cela, depuis plus ou moins longtemps. On a créé notre blog pour essayer de partager des sourires avec ceux qui vivent les mêmes moments difficiles que nous. On n’a jamais pensé à autre chose que cette démarche vers les autres: donner du baume au coeur, et il faut reconnaître que cela nous fait du bien aussi d’essayer sinon de faire rire, du moins de sourire. Pas toujours bien sûr. Mais au moins de temps en temps, pour meubler une attente, pour se remettre en selle, pour reprendre espoir aussi. Et évidemment, selon les commentaires des uns et des autres, on peut faire des clins d’oeil plus personnalisés, ce qui est une marque d’amitié, tout simplement…
    Voilà, on voulait juste apporter ce petit témoignage de spectateurs de l’ombre devenus un peu « acteurs » depuis peu de temps… Juste pour les autres, avec notre personnalité et notre histoire…

  13. Je comprends ton point de vue Fleur, surtout avec les soucis que j’ai eus avec la blogosphère le mois dernier ; j’ai un regard très critique sur la course à la popularité… Et je sais que l’on est jamais tout à fait anonyme.
    Mais je n’ai pas ressenti de mise à l’écart. En même temps, je parle librement de la PMA avec mon entourage, alors j’ai peut-être moins un besoin viscéral de communication sur internet. En revanche, j’ai besoin de cette connivence avec d’autres qui vivent la même épreuve. J’essaye de faire un espace à mon image.
    J’hésite d’ailleurs à rédiger un article très très personnel ; même si j’en éprouve vraiment le besoin…
    Je ne suis pas très défi (mais je participe volontiers quand je m’en sens capable ou que j’ai envie) mais par contre j’ai adoré l’idée de la liseuse hyperfertile qui montre la capacité de la blogosphère des patients PMA à se mobiliser au-delà des individualités pour une cause commune, ce que j’ai rarement vu dans d’autres blogosphères.

    Mais si la reine, ils font des stylos chez Puregon, y en a au CECOS! J’en veux un lot moi !

  14. Je ne découvre ton article qu’aujourd’hui et je dois avouer (moi aussi je suis franche) qu’il me chagrine un peu. La blogo n’est ni plus ni moins que le reflet de notre société. On y trouve toutes sortes de personnalités: des douces, des rigolotes, des intellos, des sages, etc… Et c’est ce que précisément je trouve passionnant !! Il n’est nullement question de popularité ou de marketing. C’est juste des styles différents, qui peuvent ne pas plaire à tout le monde.
    L’an dernier, j’ai organisé une envolée de cartes de voeux. J’étais très peu lue à cette époque. On était 13 à participer et j’ai adoré. Et si j’ai pris cette initiative, c’était par pur élan de solidarité. Je crois que toutes les actions menées depuis allaient dans ce sens là: se changer solidairement les idées. Et parfois, mettre du léger dans le lourd, ça fait du bien.
    Chacune son style, et il faut le respecter. Chacun étant libre d’exprimer ce qu’il veut ou de lire ce qu’il peut.
    Personnellement, je ne participe pas à tous les défis, mais à beaucoup je le concède. Parce que bêtement je m’en amuse. Mais je suis aussi capable d’évoquer des pans très intimes de mon histoire. Ce n’est pas incompatible.
    En tout cas, je suis navrée de constater que certaines puissent se sentir exclue mais je crois que ce n’est pas vraiment de la responsabilité de la blogo. On est tous responsable de ce qu’on ressent. Ma conviction, c’est que toutes celles qui ne participent pas systématiquement aux défis en tout genre n’ont jamais été mises de côté pour ça. Peut-être se sont elles mises de côté elle même, se sentant en marge. Pourtant, dans ce monde virtuel comme dans le réel, tout le monde a sa place. Il suffit de se montrer ouverts et tolérants les uns vis-à-vis des autres.

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s