8 jours…

8 jours en pleine cambrousse avec mon homme et mon fils.

Un petit paradis sur terre sans mer ni chichi. Non, juste une belle rivière et de bonnes ondes. Un endroit où tout le monde se parle, se lie avec une facilité déconcertante. De belles rencontres donc .

Mon fils qui se transforme en sauvageon et vadrouille toutes la journée avec ses nouveaux copains.

Du Qi Gong improvisé avec un énergéticien et une fan des 5 rites tibétains. Pieds nus dans l’herbe avec le ciel pour horizon.

Une séance de magnétisme imprévue et improvisée par générosité juste pour m’aiguiller sur la bonne voie

Du canoé, des baignades, du foie gras et plein de nouveaux potes pour partager tout ça.

Des apéros, des soirées à rire, de grands feux de camp.

E surtout mon Homme, mon amour. Je crois que je suis retombée amoureuse en 8 jours. Il m’a serrée dans ses bras toutes les nuits, nous avons fait l’amour tous les jours, nous avons ri, bu, pris le temps de vivre de respirer côte à côte, savouré notre bonheur d’être ensemble, fait des projets.

8 jours qui m’ont permis de prendre un grand virage.

Etre vraiment positive c’est accepter que je n’aurai peut être pas d’enfant avec lui. C’est ainsi.

J’ai encore du chemin, mais la peur s’estompe.

La clé est en moi je le sais maintenant. Je le sens.

Lâcher prise et juste accepter ce que la vie me (nous) donnera ou non.

Je sens au fond de moi qu’il faut que j’arrête la PMA. Cette décision doit mûrir pour que je l’assume pleinement et que je n’ai pas  de regrets.

8 jours. 8 petits jours qui m’ont ouvert les yeux, suspendue hors du temps.

Je reviens heureuse et sereine.

Publicités

26 réflexions sur “8 jours…

  1. Il y a des choses essentielles c’est sûr… Votre amour est une chance … Une famille ensemble serait tellement merveilleux. Quelque soit votre chemin, je vous souhaite bcp de bonheur encore et encore.

    • Nous avons décidé d’accepter ce que la vie nous donnera. Nous serions fous de bonheur d’avoir un enfant ensemble mais si la nature en décide autrement il n’est pas question d’être malheureux les 30 prochaines années !

  2. Reconnaître et accepter ses limites, c’est sans doute ce qu’il y a de plus difficile. Je te souhaite de trouver les réponses et de réussir à assumer tes choix, quels qu’ils soient, pour ne jamais te laisser envahir par des regrets. Je me suis souvent interrogée sur: « Jusqu’où on va aller?  » J’ai parfois eu envie de tout envoyer balader. Et puis on est encore là, à l’aube de notre fiv 3… Comme quoi, on a parfois des limites très élevées… Je te souhaite d’être heureuse. Bisous.

    • J’ai parfois dit que j’avais de la chance de n’avoir qu’un temps limité en PMA, car de toute façon je serai bientôt hors prise en charge que je le choisisse ou non. Une chance parce qu’il est bien difficile de choisir d’arrêter. Il y a sûrement des couples qui refusent la PMA et d’autres qui arrêtent en cours de route, mais on ne les entend pas, on ne les connaît pas.
      Moi je sens au fond de moi que la PMA n’est pas la bonne voie et que c’est peut être possible naturellement. De toute façon la science nous accorde au mieux 6 % de réussite. Je crois que mon corps abhorre désormais tout traitement. Je vais faire confiance à la nature, me faire confiance et nous verrons bien. Mais j’accepte désormais que l’échec sera peut être l’issue.

  3. Coucou ma jolie Fleur…

    J’écrirai la même chose qu’à Julys : ce post j’aurais pu l’écrire. Toutes les trois, avec des histoires différentes nous sommes en train de franchir un cap, celui du fameux lâcher prise sans savoir vraiment comment c’est arrive. Un déclic certainement. Peu importe ce Qui compte c’est de se sentir enfin plus léger, de reprendre les rennes de sa vie, aimer a nouveaux les bonheurs simples même si ça n’est pas
    Une grossesse. L’acceptation, c’est un début de deuil, c’est sur, mais c’est aussi une énorme bouffe d’oxygène. Tu vas te retrouver, profiter a nouveau… Que tu décides d’arrêter définitivement la Pma ou pas….
    Bravo a toi quelle force et quelle énergie….

    • Comme tu as mille fois raison ! toutes les 3 effectivement sommes sur le chemin de l’acceptation et du lâcher prise. J’ai eu la sensation de lutter contre des moulins à vent pendant des mois, pour rien. Me battre contre ce que je ne peux maîtriser était vain. Je ne veux plus être absorbée, vampirisée par la PMA et le projet bébé. Je veux vivre avant tout parce que personne ne sait de quoi demain sera fait. Alors c’est au présent qu’il faut vivre !
      Le bonheur c’est maintenant !

      • C’est exactement ça. Profiter de l’instant présent et de ta famille, celle qui existe et laisse s’envoler les doux rêves de celle que tu voulais construire. Ça n’est pas baisser les bras, c’est au contraire les ouvrir encore plus. Je pense que tu peux quand même envisager ta dernière tentative, le chemin est fait : tu acceptes et tu sais. C’est ça qui compte. Je suis sincèrement heureuse pour toi. Il y aura des moments de doutes et de douleur, mais ils seront de plus en plus espacés. Tu peux être fière de toi…. ❤
        Complètement hors sujet mais comment vont des orchidées?!
        Gros bisous

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s