THE craquage

Attention post très déprimé. Si vous n’êtes pas en forme, passez votre chemin je ne voudrais pas vous miner encore plus.

Ce tic tac qui n’en finit plus de résonner dans ma tête. 7 mois et demi, c’est tout ce qu’il me reste. Après je serai périmée, » Au rebut la vieille ! »

Les médocs qui ont envahi ma maison, ma vie. Y penser tout le temps, 3 fois par jour, vivre suspendue aux dates, au prochain examen, à la prochaine pds.

La PMA qui me bouffe un petit peu plus chaque jour

Mon homme qui ne comprend pas, vit tout bien, me fait la morale et veut que je passe la prochain we avec PB (qui passe sa journée à parler de sa grossesse, sa fille, son bébé…)

L’adoption? Non il ne veut pas, il n’est pas prêt, même pas pour déposer un dossier et essayer d’y réfléchir. Le don d’ovocytes en Espagne? Non plus, ce ne sera pas mes gènes et puis on va dépenser de l’argent peut-être pour rien. Il croît en son destin et est prêt à tout accepter.

Hier, le pompon: « si ça se trouve, c’est mieux comme ça. On pourrait avoir un enfant très handicapé ou un beau bébé qui va mourir de la mort subite du nourrisson » Je saute tout de suite ou pas?49914_humeur_noire

Vous me voyez comme la warrior qui ne lâche rien. Je me vois comme une quarantenaire épuisée, molle, vieille, qui s’entête alors qu’il est sûrement déjà trop tard.

Je suis à 2 jours d’un transfert potentiel et je voudrais fuir à l’autre bout du monde.

Je perds pied.

Mon estime de moi est sérieusement entamée.  Je ne vois plus qu’au travers du prisme de mes incapacités et de mes faiblesses.

Je suis devenue un âge, des rides, un ventre vide, rien d’autre.

Ce rêve d’enfant, c’est en train de me bousiller.zoziausousla pluie

Elle est où la porte de sortie ?

 

 

 

 

 

Publicités

13 réflexions sur “THE craquage

  1. Je suis désolée de te lire si abattue et terrifiée. J’aimerais te dire où se trouve la porte de sortie, mais je crois que finalement, elle se trouve en toi (donc je ne suis pas sûre que ça t’aide…). Je comprends que le temps qui passe soit forcément beaucoup plus effrayant pour toi, puisque tu peux compter en semaines et non plus en années… Mais je crois que la seule façon de ne pas paniquer, c’est d’arrêter de compter… Je ne dis pas que c’est facile, mais je pense réellement que ce serait une bonne manière d’arrêter de te mettre la pression avec cette horloge qui, de toute façon, tourne inexorablement. Essaye autant que peut se faire de vivre l’instant présent. Si tu n’y arrives pas, ce que je conçois, alors accepte juste de ressentir ce que tu ressens. Bon courage. Que ce TEC à venir arrête par lui-même transforme ce compte à rebours en 9 mois.

  2. Tout ça est très dur et je ne peux que l’imaginer.
    Je pense cependant qu’il faut te ressaisir et y croire pour lundi! Tout n’est pas perdu, pas encore, lundi tous les espoirs sont permis!! Il te reste 7 mois et demi, c’est peu c’est vrai, mais c’est quelque chose!
    Tu t’es battue pour avoir cet espoir lundi alors ne rends pas les armes maintenant, juste avant ce qui pourrait être la victoire.
    Allez on y croit Mamzelle, tout cela n’est pas vain, vas y et donne nous à tou(te)s de l’espoir.
    Des grosses bises

  3. Je suis triste de te lire si abattue. Je ne peux pas me mettre à ta place, nous avons chacune des situations différentes et le vivons toutes à notre manière. En revanche, je sais que chacune d’entre nous a des moments de totale déprime mais qu’on rebondit, on se relève chaque fois. J’espère que pour toi ce douloureux moment ne va être que furtif et que le prochain transfert va te donner plein d’espoir et surtout Une bonne nouvelle. Plein de bisous

  4. C’est le « petit » down d’avant le transfert. Enfin non, je me doute que c’est plus profond… Mais j’espère que l’espoir reviendra lundi. Et que ton homme saura t’encourager.
    Des bises

  5. C’est ta peur qui parle, la peur de l’échec la peur de la fin. MAIS CA N’EST PAS LA FIN, tu te bats pour, comme une championne (si si j’insiste). Le doute est humain, la peur aussi. Tu respireras à nouveau quand la décongélation sera un succès, puis ça reviendra quand la PDS approchera. Tout est amplifié parce que ce tic tac résonne dans ta tête, tu fais de ton mieux, c’est déjà beaucoup!
    Quant au don, l’adoption… Mr n’est pas open parce que d’autres options sont encore possibles (et j’espère pour vous que vous n’aurez pas à les explorer). Mais crois en mon expérience, tout change et tout évolue quand les choix se raréfient. Je pense très très fort à toi et déculpabilise surtout… Craquer, c’est parfois nécessaire.
    Plein de bisous jolie Fleur

  6. Oh, ça m’attriste de te savoir ainsi. Je pense comme Julys, faut essayer de vivre pour soi, pour sa vie et que la PMA reste un « à côté ». Je dis ça, mais je n’y arrive pas moi-même ou tellement difficilement. Bref, essaie. Ca fais du bien. Pour l’homme, le mien est pareil : pas d’adoption tant que « tout n’est pas perdu », et il est persuadé qu’on a juste « eu pas de chance ». Mouais. Après 8 embryons transférés à J5 j’ai un peu de mal à le croire. Bref, le sujet n’est pas là. On ne peut pas les forcer à voir les choses comme nous, mais ce qui compte, c’est qu’il te soutienne. Plein de courage et de bises (tout confondus).

  7. Mon commentaire va être nul mais je te l’écris quand même. La réussite d’une action tient beaucoup dans le fait qu’on y croit, statistiquement ça force le destin, pas toujours, mais ça arrive! Alors je voudrais bien que tu y crois moi à cette possibilité d’être maman un jour… Des bisettes

  8. C’est terriblement dur Mamzelle. Mais ce que te dis ton homme c’est qu’il t’aime pour ce que tu es, et non pas pour un ventre qui pourra lui apporter une progeniture. C’est une belle preuve d’amour d’imaginer qu’il t’aimera quoi qu’il advienne… Je comprends que toute cette attente te torture, garde confiance en toi, ne perds pas espoir, c’est possible…

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s