Festival en Fiv

Je voudrais vous raconter ma petite victoire d’hier.

Nous sommes samedi, le temps estival est là, et il y a un chouette festival de musique en plein air. Pas question de louper ça !

Surtout que j’ai passé ma journée à faire des corvées pendant que mon homme faisait du karting, du foot avec ses potes et descendait des bières (info importante pour la suite vous verrez! La bière n’est décidément pas mon amie!)

Je m’étais dit que pour Fiv 2 je n’allais pas m’arrêter de vivre. Ou plutôt j’allais tout faire pour vivre normalement.

Hier soir, concerts en plein air donc. Oui, mais comment je fais pour la piqûre de 21.30 ?

J’ai récupéré la trousse à médicaments isotherme de mon filsImage (une sombre histoire d’allergie à l’apéro et à sa cohorte de cacahuètes…), j’ai mis un bloc réfrigéré dedans (d’habitude c’est pour garder le rosé frais, mais bon on ne peut pas tout avoir !), j’ai bien emballé mon stylo de Gonal et hop le tour est joué.

Ah si, j’ai failli oublier l’Orgalutran, parce qu’on commence déjà le blocage. Zut, parce que le Gonal c’est fastoche à faire mais l’autre j’aime beaucoup moins.

Et l’alcool (pas celui qu’on boit hein! Celui pour désinfecter)

Je retrouve les potes. Avec au passage, 1 femme enceinte (C1),  crevée « forcément » : « Vivement que je m’arrête dans 3 semaines,  j’en peux plus ! « ,  Tu veux mes piquouses à la place? Non, je comprends c’est  dur, faut t’arrêter à même pas 4 mois ,ben tu te fais pas chier! 

Et j’ai droit en prime à un bébé de 6 mois et un de 18 mois sur lesquels tout le monde s’extasie...Il y a des jours comme ça…

Mais je tiens bon !  je ne regrette pas d’être venue et surtout je pense à surveiller l’heure.

Je précise que mon homme, lui, en mode total cool, a complètement zappé qu’on avait le traitement à gérer….Je le lui rappelle donc discrètement….. 4 fois ! Parce la bière ça doit noyer l’information….

Mais bon, je m’en fiche, je gère.

Le seul problème c’est qu’à l’heure dire le groupe était un peu dispersé. On attendait les uns qui devaient revenir de chez eux (à cause du marmot) et dont on gardait le bordel, les autres qui étaient partis chercher un truc à grailler, un autre qui se changeait, d’autres encore qui devaient arriver etc… Bref, on était plus que 4 à papoter. Du coup, pas d’autre excuse valable pour lâcher les 2 derniers (les seuls pas du tout  au courant de nos ptites affaires évidemment) que de dire « je voudrais bien aller écouter le concert » (on était à l’écart (rapport aux enfants). Un peu cavalier, mais bon pas le choix.

Et là, mon mec qui me jette un regard noir, genre t’es vraiment égoïste, tu la joues perso…(Ah les ravages de la bière….) et qui dit:

Ah bon? Tu ne peux pas attendre les autres ? En plus, j’ai presque plus de batterie, donc pour se retrouver après ça va être galère…Image

Je réponds : Non mais tu le fais exprès ou quoi ? Tu rassembles tes neurones fissa là parce qu’on a les piquouses à faire ! Juste 10 min, tu viens?(avec le regard insistant et le ton qui reste zen)

Lui, toujours en mode noyé dans la bière, Ben je ne vais pas les laisser tout seuls.

Moi désespérée, je finis par dire sèchement, Nan, mais là tu ne comprends pas, j’ai besoin de toi  !

Et là, enfin il percute ! Ouf !  Mais question discrétion c’est loupé, nos potes sont perplexes. Forcément, ils se doutent d’un truc bizarre. Merci mon homme, tu sais que je t’aime quand tu bois ….

Mais la galère n’est pas finie. Parce qu’on a les mains franchement pas clean et que je n’ai pas trop envie de me piquer en plein milieu de la foule, même anonyme.

Heureusement, moi j’ai les idées claires (ben oui, je n’ai rien bu, 1 parce qu’on est en Fiv, et 2 parce que c’est moi qui conduis)

Et là je pense au poste de secours !Image

Quel bonheur après toutes ses péripéties de trouver des gens  à jeun  bienveillants, qui nous proposent du savon désinfectant, de l’eau, des chaises, de l’éclairage et une intimité royale (parce qu’ils sont sortis après avoir fermé leur tente ).

 ImageEt en prime, j’ai en fond le concert en live à deux pas !

Alors faire un festival en plein protocole de Fiv, moi je dis c’est trop fastoche !

Enfin presque…

Publicités

8 réflexions sur “Festival en Fiv

  1. Héhé, vive l’homme imbibé (ou pas…). Chapeau pour l’organisation et d’avoir osé demander au poste de secours. Bonne continuation de traitement. Tu as l’air beaucoup plus sereine pour cette FIV qu’il y a quelques semaines. J’imagine que tu dois te sentir mieux 🙂
    Gros bisous

  2. Merci pour le compliment. C’est vrai je suis bien plus sereine et d’ailleurs mon doc cool trouve que j’en fais trop: 15 km à vélo aujourd’hui, le festival samedi, sortie dimanche toute la journée et le soir. Prescription: faut que je ralentisse. D’ailleurs depuis cet aprem, mon corps me le rappelle bien ! Biz biquette.

N'hésite pas, laisse-moi un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s